DAVID CAIROL,

 EN QUELQUES MOTS...

Après deux albums studio joliment accueillis par le public et les médias, des centaines de concerts aux quatre coins de la France, en Europe et même outre-atlantique, David Cairol est parti retrouver les racines de ses premières émotions musicales en Jamaïque….et quelque part un bout de son coeur.

 

Car c’est bel et bien le battement organique du Reggae qui l’amena un jour à griffonner un bout de papier et à s’armer d’une guitare, pour y poser sa voix singulière et ses premiers vers, ses coups de gueule et quelques jongleries verbales…

 

 

Premier concert à la Fête de l’Humanité en première partie d’Idir, le bouche à oreille et les nombreux concerts ont par la suite fait le reste. Une tournée en première partie de Sinsemilia puis la promotion du film Marley dans plus de 60 salles de cinéma hexagonales, des premières parties pour Inna de yard, Ayo, Flavia Coelho, Winston McAnuff, Java, Danakil, Asa, Jehro, Souad Massi, The Original Wailers, Louis Bertignac, Amadou et Mariam, Vanupié et des apparitions dans des festivals tels que Jazz in Marciac, Jazz à Vienne, les Océaniques, Rock sur les Galets, Festival International de Granby (Québec).

 

Une longue route qui l’amena à croiser des visages et des vies, grâce auxquelles des collaborations fructueuses sont nées.

Des featurings pour Papa Style & Baldas, Esne Beltza à l’écriture de textes pour Fabien Duclerc ou encore Root’System, son style versatile et joueur, en français comme en anglais, lui permirent d’être sélectionné par Francis Cabrel et son équipe dans le cadre des Rencontres d’Astaffort 2017.

 

Cette même année, sortait l’album U.N.I, pour lequel il entreprit une tournée en voiture électrique chez ses fans. 4000kms pour renouer avec sa base et leur remettre l’album en mains propres.

Un album qui lui valut d’être une nouvelle fois salué et soutenu par TV5MONDE et RFI, entre autres, et de collaborer avec Sylvain Chomet (réalisateur des Triplettes de Belleville) qui signa la réalisation du clip “Crazy Lazy”.

TV5 MONDE qui d’ailleurs intégrera aussi le titre « Numéro » au programme d’apprentissage du français dans les alliances et instituts français à l’étranger, comme elle l’avait fait pour « Initiales » sur le premier album.

 

 

De retour de tournée, un bol d’air en Jamaïque s’imposait et lui suffit pour tisser des liens indélébiles avec le pays. Sa rencontre avec l’Alliance Française de Kingston lui permit de développer des ateliers d’écriture de chansons dans les lycées de la ville, tout comme il l’entreprenait depuis plus de dix ans en France.

Son investissement créa aussitôt  le buzz dans la capitale et David se retrouva à la une de tous les grands médias locaux (TVJ, CVJ, RJR, The Gleaner).

 

De retour sur sa côte basque natale, ce temps d’inspiration lui insuffla l’écriture et la composition d’un double album. Six mois pour se décider à enregistrer ces titres à Kingston et pour s’entourer...des plus grands.

 

Matthieu Bost (Bost& Bim), producteur français de talent, remarqué pour son travail aux côtés de Chronnix (Skankin‘ Sweet), Morgan Heritage ou encore Tairo, sera à la réalisation et supervisera le projet.

 

Stephen Stewart et Sam Clayton, célèbres producteurs jamaïcains, signeront quant à eux la production de quatre titres.

 

Le mouvement était lancé et les légendaires musiciens de l’île répondirent eux aussi présents. Sly Dunbar , Earl “Chinna“ Smith, Bongo Herman, Winston “Bo-Pee” Bowen et Danny “Axeman” Thompson étaient de de la partie.

 

Tout comme la nouvelle génération. Winta James (producteur des albums de Protoje et aux claviers pour Damian Marley), Courtney Bam Diedrick (batteur de Damian Marley), Donald “Danny Bassie” Dennis (bassiste de Protoje), Hector Lewis (choriste et percussionniste de Chronixx) et Paris Lamont (claviers pour Protoje) prirent place sur le reste des titres.

 

Les collaborations ne sont pas en reste puisqu’il invita Judy Mowatt, la célèbre choriste des I-Threes aux côtés de Bob Marley, mais aussi Brinsley Forde, leader et créateur du légendaire groupe Aswad, qu’il rencontra  à Kingston en janvier et avec lequel il lia amitié.

Var (Inna de yard, Pentateuch Movement) et Rik Jam, dont il fit aussi la connaissance en Jamaïque, sont également présents sur deux titres.

 

Le songwriter anglais Dean Chord, quant à lui, inspiré par l’univers de David qu’il découvre sur le net, signe le 1er single de cet album intitulé “Last Bus”.

 

Un bref sommaire de cet album qui, à l’image de David, s’annonce haut en couleurs et en rencontres et qui marque un tournant décisif dans sa direction musicale.

Une suite logique dans sa démarche humaine et artistique, sans frontières ni barrières, avec pour point de départ le Reggae.

Une musique bel et bien enracinée, qui espère et libère, faite pour s'évader et s’en aller vers… Comme une mise au vert...avant de se retrouver.

 

Parallèlement à cet opus, David s’est consacré en 2019  à d’autres projets conséquents.

Brinsley Forde d’Aswad l’a notamment invité à écrire et composer sur son propre prochain album à Kingston. Parmi ces titres,  « Million Miles », sur lequel il apparaît en featuring aux côtés de Judy Mowatt et Marcia Griffiths, à été choisi comme 2eme single de l’album et sortira fin 2019.

 

Dans le même temps, Judy Mowatt avec qui il a également lié amitié, l’introduit et le pressent comme chanteur lead du projet Bob Marley Tracks, un projet visant à ré-enregistrer 20 titres de Bob Marley & The Wailers avec les sonorités et les arrangements originaux. La production valide ce choix avec enthousiasme et le choisit comme voix principale, magnifiquement entouré de musiciens talentueux et légendaires, parmi eux Donald Kinsey et Junior Marvin (membres originaux des Wailers), de Judy Mowatt et Marcia Griffirhs (I-Threes) ainsi que de Shema McGregor aux backing vocals ( fille de Judy Mowatt et Freddie McGregor).

 

Enfin, en plus des nombreux ateliers d’écriture réalisés en France, il parvient en 2019  à mettre en place une première en matière d’éducation culturelle, en réalisant le jumelage d’un lycée français et d’un lycée jamaïcain, ayant pour finalité la création d’une chanson commune et la réalisation d’un clip tourné en France et en Jamaïque.

(En partenariat avec Tuff Gong International, Kingston et l’Atabal, Biarritz)

 

La route est donc pavée, les ponts construits et la direction connue. Le Rendez-vous est pris. Destination 2020 pour s’en aller vers...

 

« Ce n’est qu’en allant vers que l’on se retrouve à l’endroit »

 

 

« Initiales » son 1er album, réalisé en collaboration avec Natty du groupe Sinsemilia, est sorti en mars 2013.

 

« U.N.I » son 2 éme album, réalisé en collaboration avec Jérôme Martineau-Ricotti, est sorti en février 2017.

 

 

  • w-facebook
  • w-tbird
  • w-youtube

© 2013 Label A ce Jour. All rights reserved.